Guillaume Bijl   °1946   (BE)

Sa première installation est une auto-école mise dans la galerie Ruimte Z à Anvers, inaugurée le 20 avril 1979 et accompagnée d'un manifeste demandant l'abolition des centres d'art contemporain qu'il considère inutiles économiquement parlant, et leur transformation en espaces commerciaux. Cette installation est suivie d'autres dans les années 1980 ; ainsi, à Berchem-Sainte-Agathe en 1983, le centre culturel devient une friterie, à Genève en 1985, la galerie Andata.Ritorno est transformée en laverie automatique tandis que, la même année, le Stedelijk Museum d'Amsterdam l'est en magasin de tapis d'Orient.

Il divise son travail en quatre catégories : les « installations de transformation », les « installations de situation », les « compositions trouvées », les « sorry's ».