Mathieu V. Staelens   °1980   (BE)

"N'est-ce pas à chaque individu de créer les conditions de sa propre place significative dans le monde?"

Le peintre Mathieu V. Staelens est né en mars 1980 dans la ville côtière belge d'Ostende. James Ensor y vivait autrefois et est devenu un symbole de la valeur culturelle d'Ostende. Par conséquent, c'était le premier artiste que Mathieu ait connu. L'imagerie de la tradition, que John Berger a justement notée, a continué dans la photographie de mode, c'est là que sa passion pour la peinture a vraiment pris feu. Dans son propre développement artistique - informé par la philosophie, le langage formel persuasif de la photographie commerciale, ainsi que par ses propres observations et expériences - l'accent est mis sur la libération, l'émancipation et la responsabilité. En utilisant la peinture à l'huile sur toile, il développe des motifs dont les significations établissent des liens associatifs à l'intérieur de la peinture, mais aussi entre les œuvres elles-mêmes et enfin avec le spectateur, car c'est ce qui l'intéresse réellement. En provoquant une sorte d'intimité que nous, les amateurs d'art, éprouvons lorsque nous sommes attirés par une œuvre, qu'il s'agisse d'un artiste encore vivant ou depuis longtemps décédé, et qu'elle nous parle. Si cela ébranle notre perception, mais surtout notre auto-perception avec des proportions presque existentielles et le porte au bord du précipice, et que cela, nota bene, se traduit finalement par une profonde gratitude dans la conscience d'une connexion humaine à travers le temps et la géographie.

De la conscience réelle et pragmatique que le spectateur est au centre, l'homme, peut-être plus spécifiquement : le statut du corps est soumis à un examen de conscience dans la pratique artistique de Mathieu V. Staelens. Ses œuvres semblent réalistes, jusqu'à un certain point. Mais il y a des ajustements nuancés dans le rendu cachés dans la forme et la couleur. L'ambiguïté de l'image est composée de manière à ce que les couches de sens offrent un dialogue sans être non-engagées. Ses titres agissent souvent comme des boussoles. La netteté de ses peintures se positionne, elles veulent prouver et découvrir ; les conditions et les possibilités.

Expo 'SUSTAINABLE Love 4 Life' de 20 avril à 2 juin 2024.